COVID 19: Reconduction des mesures de soutien actuelles

23/02/2021 - Publié par : FiduPress < Retour COVID 19: Reconduction des mesures de soutien actuelles

Entre autres la procédure simplifiée pour le chômage corona jusqu’au 30 juin 2021

De nombreuses mesures de soutien que nous avions évoquées dans nos précédent flashs infos ont été prorogées jusqu’au 30 juin 2021. Vous pouvez consulter à votre aise notre page FAQ coronavirus pour tout savoir à ce sujet. Nous y énumérons les principales reconductions.

Applicable à tout le monde :

  1. La procédure de demande simplifiée concernant le chômage corona pour tous les secteurs et entreprises. Ceci s’applique tant aux situations de force majeure (ex. : fermeture obligatoire, travailleur ou enfant en quarantaine) qu’à la pénurie de travail liée à la crise du coronavirus (motif économique). Consultez notre aperçu pratique.

    Cette reconduction est une bonne chose et vous épargnera énormément de paperasserie. Toutefois, ces derniers mois, des questions témoignant d’une certaine nervosité nous sont parvenues concernant le paiement tardif des allocations corona. Veuillez noter qu’en raison du grand nombre de dossiers, le temps de traitement au sein des syndicats ou de la caisse auxiliaire est plus long que d’habitude. Nous comprenons les inconvénients que cela représente pour vos collaborateurs et espérons que les services compétents pourront rapidement retrouver le rythme adéquat.
  2. Le taux réduit de 15 % de précompte mobilier sur les allocations de chômage temporaire légales.

    Applicable à des secteurs spécifiques.
  3. Le solde supplémentaire de 120 heures supplémentaires volontaires «nettes» dans les secteurs cruciaux et les services essentiels, y compris les soins. Les employeurs de ces secteurs peuvent donc de nouveau utiliser le contingent complémentaire de 120 heures supplémentaires volontaires par salarié au cours du deuxième trimestre. Celles-ci sont exonérées de précompte professionnel et de cotisations de sécurité sociale.
  4. Heures supplémentaires pour le travail étudiant dans les secteurs des soins et de l’enseignement, en plus du solde maximum de 475 heures par an. Pour ces heures supplémentaires, seules les cotisations de solidarité ONSS réduites s’appliquent alors : 5,42 % pour l’employeur, 2,71 % pour l’étudiant.
  5. La possibilité pour les chômeurs temporaires de travailler dans les secteurs de l’agriculture, de l’horticulture, des soins et de l’enseignement tout en conservant 75 % de leur allocation.
  6. L’autorisation d’employer des chômeurs temporaires dans les secteurs des soins et de l’enseignement avec des contrats à durée déterminée successifs de minimum 7 jours.

Source: https://go.sdworx.com/l/237972/2021-02-19/2kc62q

Retour